Catalogue

Derniers avis

Derniers commentaires

Admin E&P

C'est la rentrée, notre blog reprend son activité après ce bel été avec cet article sur le stre... Lire +
Répondre

joëlle zinner

Chondro équi ! Remède miracle pour mon quarter horse de 19 ans atteint d'OCD. 15 jours par mois de... Lire +
Répondre

mac farren

Bonjour, je suis propriétaire de 4 chevaux/poneys et aussi agricultrice avec mon mari, nous avons u... Lire +
Répondre

Admin E&P

En effet les hormones comme le chlormequat utilisées pour réguler la croissance des tiges de blé ... Lire +
Répondre

Voir tous les commentaires

Articles récents

Le cheval d'âge
Le cheval d'âge
Le coefficient multiplicateur permettant d’obtenir l’équivalence de l’âge entre l’homme e...
 04/10/2021  (0)
LA CURE D’AUTOMNE
LA CURE D’AUTOMNE
Une reminéralisation et une réserve de vitalité Les chaleurs de l’été facilitent la fui...
 03/09/2021  (0)    (0)
Le granulé d’ortie : un bonbon plein de vertus
Le granulé...
L'ortie, une plante formidable Dans son environnement naturel, le cheval a rarement l’occasi...
 02/08/2021  (0)    (0)

Voir tous les messages

Recherche du blog

Toutes les nouvelles du blog < Retour

Le cheval d'âge

Le cheval d'âge

Le coefficient multiplicateur permettant d’obtenir l’équivalence de l’âge entre l’homme et le cheval est de quatre. Un cheval qui aborde sa seizième année entre dans la phase du troisième âge. Cependant certains chevaux restent sportifs au-delà de cet âge. Aussi nous établissons qu’il bascule dans la vieillesse quand tout effort physique devient pénible et que sa capacité de récupération ralentit.

Une modification du métabolisme

La baisse de son potentiel énergétique entraîne celle de ses défenses immunitaires. Ainsi, les grandes fonctions vitales deviennent moins performantes et l’organisme peine à éliminer les déchets métaboliques du corps. Ceci augmente les raideurs articulaires et tendineuses et provoque des états inflammatoires comme le rhumatisme, des faiblesses circulatoires et cardiaques et une baisse de la vitalité.

Les inversions énergétiques naturelles de l’organisme lors des changements de saison au printemps et en automne deviennent difficiles à surmonter. Avec l’âge, le pH sanguin peut baisser par excès d’acides dans l’organisme. Pour compenser, celui-ci va puiser le phosphate de calcium du tissu osseux pour le faire passer dans la circulation sanguine afin de nourrir les besoins cellulaires. Survient alors une déminéralisation entraînant une fragilité des os.

Votre cheval entre dans une phase de vie où les organes sont presque centenaires. Il commence malgré de bons et loyaux services à ne plus répondre avec la même vélocité et le temps de récupération à l’effort va s’allonger. La circulation générale dans le corps ralentit et les organes se congestionnent par accumulations de toxines et de déchets.

Accompagner les vieux jours

L’usage des plantes vise à maintenir au mieux son état général et à aider son organisme à gérer le quotidien. Une analyse de sang annuelle permet de suivre l’état réel du cheval au fil de sa vieillesse et de cibler au mieux le cocktail de plantes aromatiques et médicinales qui vont lui profiter. L’emploi des plantes va stimuler les organes filtres comme le foie et le rein et combler les carences minérales, de vitamines et d’oligoéléments de l’organisme. Plus un cheval est âgé ou affecté dans ses organes, plus le traitement envisagé doit être doux. À cet effet, la phytothérapie est idéale car elle apporte de petites doses sur du long terme.

C’est le cas de la SYNERGIE CHEVAL D’ÂGE qui regroupe de nombreux bienfaits pour aider les organismes des chevaux âgés. Elle remonte le système immunitaire, nettoie l’organisme, apporte des stimulants énergétiques, aide le système digestif à bien assimiler les nutriments, prévient la dérégulation hormonale due à la vieillesse. Le résultat est l’amélioration de l’énergie générale, le maintien de l’état de la masse musculaire et une ossature fortifiée.

Les traumatismes anciens mal guéris de l’appareil locomoteur du cheval d’âge génèrent des douleurs rhumatismales. État qui peut être aggravé pour un cheval au pré où les conditions de froid et d’humidité amplifient les douleurs et les raideurs. Dans ce cas notre SYNERGIE SOUTIEN À L’EFFORT apaise les états inflammatoires et apportent oligoéléments et minéraux pour compenser une déminéralisation.

Pour les chevaux n’arrivant plus à se relever, il faut donner la SYNERGIE TOP VITALITÉ au plus tôt pour stopper la grande fatigue et surtout un vide énergétique grave. Il faut éviter que le cheval reste couché trop longtemps car son transit s’arrête et cela peut provoquer une colique. L’apport de chaleur et d’énergie doit figurer dans les premiers soins.

La sphère cardiopulmonaire mérite une attention particulière. En général, les affections organiques des chevaux âgés sont des pathologies de vide énergétique. Notre SYNERGIE CARDIO & SOUFFLE permet de stimuler et soutenir les deux grands organes vitaux que sont le cœur et les poumons.

D’autres synergies de plantes aromatiques et médicinales conviennent particulièrement à la problématique des chevaux âgés. Quand ils sont affectés par le syndrome de Cushing apparaissant lors d’un déséquilibre hormonal qui est difficilement récupérable, donnez-leur la SYNERGIE CUSHING.

En cas de diminution de l’acuité visuelle, la SYNERGIE UVÉITE est aussi conseillée pour activer la micro-irrigation sanguine dans les globes oculaires et tenter de maintenir l’acquis.