Catalogue

Derniers avis

Derniers commentaires

joëlle zinner

Chondro équi ! Remède miracle pour mon quarter horse de 19 ans atteint d'OCD. 15 jours par mois de... Lire +
Répondre

mac farren

Bonjour, je suis propriétaire de 4 chevaux/poneys et aussi agricultrice avec mon mari, nous avons u... Lire +
Répondre

Admin E&P

En effet les hormones comme le chlormequat utilisées pour réguler la croissance des tiges de blé ... Lire +
Répondre

Valérie Banche...

Ma jument de 22 ans souffrait d'emphysème très prononcé depuis un an. Aucun traitement ne parvena... Lire +
Répondre

Voir tous les commentaires

Articles récents

La fourbure chez le cheval et son traitement
La fourbure chez le...
Les chevaux mis directement au pâturage après avoir été nourris au foin tout l'hiver peuvent so...
 02/01/2019  (0)    (0)
Vermifuger son cheval
Vermifuger son cheval
Dans le registre des parasites du cheval, il y a les puissants virus, microbes, ou bactéries, les ...
 11/12/2018  (0)    (1)
Le muscle du cheval
Le muscle du cheval
Lors du mouvement, 75% de l'énergie développée apparaît sous forme de chaleur et doit être dis...
 05/12/2018  (0)    (0)

Voir tous les messages

Recherche du blog

Toutes les nouvelles du blog < Retour

Aider son cheval à bien passer l'hiver

Aider son cheval à bien passer l'hiver

Brrr... le froid et la neige sont arrivés ce matin. Où est passé l'automne ? Hier encore l'été se prolongeait et sans transition nous voici dans les températures hivernales. L'automne est normalement une saison avec une herbe riche qui permet à l'organisme du cheval de se reminéraliser et de constituer des réserves en prévision de l'hiver. La présence importante d'oligo-éléments, vitamines et minéraux dans les végétaux en automne ainsi que la chute progressive des températures aide à la perte du poil d'été et la pousse du poil d'hiver. L'automne permet à l'organisme de mettre en place sur plusieurs semaines un métabolisme et une régulation de la température interne pour une meilleure défense contre le froid. Mais cette année nous n'avons pas eu d'automne, une condition difficile pour le méridien énergétique du Triple Réchauffeur qui assure la régulation de la température du corps. Alors comment aider votre cheval à bien passer l'hiver en sortant d'une sécheresse qui a appauvrit l'herbe et qui n'offre pas les conditions idéales au métabolisme contre les variations climatiques importantes ?

D'abord il faut veiller à fournir au cheval toutes les briques primordiales qui permettent au Triple réchauffeur et au métabolisme de fabriquer de la chaleur et de constituer des réserves à la sortie d'un été très sec : une complémentation en oligo-éléments, vitamines et minéraux se fera grâce à nos compositions comme Phyto Algues, Synergie ReminéralisanteMinéraux & Vitamines ou Remise en état.

En cas d'insuffisance de chaleur corporelle, le premier réflexe de l'organisme du cheval pour lutter contre le froid est le tremblement. Des spasmes rapides secouent les muscles du cheval, activant la circulation sanguine cutanée. Il est possible d'employer les plantes selon le type d'énergie qu'elles apportent au corps. Certaines réchauffent l'organisme en apportant une sensation de chaleur, elles sont dites "réchauffantes" et aident le cheval à affronter les nuits glaciales et venteuses et chasser l'humidité interne. Les plantes réchauffantes agissent en stimulant l'énergie vitale du cheval, source énergétique de toutes les fonctions organiques, elles réchauffent l'organisme par l'intérieur et stimulent le système de protection interne du cheval contre les risques d'infection, ce qui est d'une grande utilité pour les yearlings, les chevaux très près du sang et les chevaux fragilisés par une pathologie ou âgés. Vous trouvez ces plantes réchauffantes dans notre synergie dédiée : le Composé Hivernal.

En vérité le cheval est naturellement équipé pour affronter le froid sec et l'eau. Le poil d'hiver se compose d'un poil long qui évacue l'eau vers l'extérieur ainsi que d'un sous-poil qui fabrique une bourre emprisonnant l'air contre la peau pour le réchauffer et créer un écran de chaleur au froid. Le mécanisme du poil est très élaboré avec un système contractile et érectile qui permet de relever le poil à des angles différents pour optimiser son action calorifuge et améliorer sa rapidité de séchage. Attention, la tonte du poil en hiver et l'utilisation constante d'une couverture empêche ce mécanisme naturel de fonctionner.

Ainsi avec la pousse naturelle de son poil le cheval ne craint pas les grands froids secs ou la pluie. Par contre il est sensible à la combinaison vent/pluie et à l'humidité ambiante prolongée quand elle atteint le système énergétique de la Rate. Pour y échapper, quand il vit en troupeau, il se serre contre ses congénères pour former un groupe compact qui fait écran au vent et chasse l'humidité par le dégagement de chaleur des corps rassemblés. Si votre cheval vit seul au pré, il lui faut impérativement un abri l'hiver pour lui permettre d'échapper à l'action vent/pluie par temps froid et sécher son poil avant que le froid ne pénètre son organisme en profondeur. C'est quand le froid atteint les organes internes comme la rate ou le rein que l'énergie vitale chute et que l'immunité du cheval s'affaiblit. Après une séance de travail qui l'a mis en sueur, ne laissez pas votre cheval au vent ou sous la pluie mais bouchonnez-le énergiquement avec un tissu absorbant ou de la paille puis mettez-lui une séchante et gardez-le dans un endroit abrité jusqu'à ce qu'il soit sec.

Il y a d'autres astuces pour amener de la chaleur et de l'énergie dans le corps du cheval :
- Le mash tiède.
- L'eau chaude et du miel dans un seau.
- Frotter vigoureusement le cheval d'un mélange de baume du tigre rouge avec de l'alcool camphré et de l'huile camphrée puis le couvrir d'une couverture - imperméable en face externe s'il y a beaucoup d'humidité dehors.

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!
Laissez un commentaire
Captcha