Catalogue

Derniers avis

Derniers commentaires

Kribaa

BonjourJ'ai un cheval de course qui signe de nez avec un sang de couleur rouge revif lorsque fait... Lire +
Répondre

LOUIT

Bonjour, J'ai un cheval qui vit dehors. Dès qu'il est immobilisé au boxe une demi journée il fai... Lire +
Répondre

Barbara Legrand

Tout à fait d'accord avec l'article d'Isabelle qui vise d'abord et avant tout les humains. En tant ... Lire +
Répondre

Sabine

Pour lutter contre le stress de mon cheval et l'apaiser au maximum je passe par l' immunité phytoth... Lire +
Répondre

Voir tous les commentaires

Articles récents

Réflexions éthiques sur la dignité et le bien-être des chevaux et autres équidés
Réflexions...
Dans son rapport de synthèse, le Conseil et observatoire suisse de la filière du cheval COFICHEV ...
 23/05/2022  (0)    (0)
Petite Histoire de la Phytothérapie et enjeux modernes
Petite Histoire de la...
Petite Histoire de la Phytothérapie 50 000 ans avant notre ère, les premiers hommes néand...
 23/02/2022  (1)    (1)
Les sols retournés gelés
Les sols retournés gelés
Qui n’a pas connu la désagréable expérience d’arriver au pré des chevaux et de voir son com...
 17/01/2022  (0)    (0)

Voir tous les messages

Recherche du blog

Toutes les nouvelles du blog < Retour

Aider son cheval à bien passer l'hiver

Aider son cheval à bien passer l'hiver

Brrr... le froid et la neige sont arrivés ce matin. Tout est blanc et nous voici transis après quelques heures passées dehors.

L'automne est normalement une saison avec une herbe riche qui permet à l'organisme du cheval de se reminéraliser et de constituer des réserves en prévision de l'hiver. La présence importante d'oligo-éléments, vitamines et minéraux dans les végétaux en automne ainsi que la chute progressive des températures aide à la perte du poil d'été et la pousse du poil d'hiver.

L'automne permet à l'organisme de mettre en place sur plusieurs semaines un métabolisme et une régulation de la température interne pour une meilleure défense contre le froid. Une réalisation qui peut s'avérer difficile pour le méridien énergétique du Triple Réchauffeur assurant la régulation de la température du corps si l'organisme du cheval n'a pas suffisamment de réserve énergétique pour obtempérer.

Les causes d'un manque de condition physique pour affronter l'hiver sont multiples : un manque de vitamines et minéraux en automne, une pathologie en cours ou une phase de convalescence, la vieillesse ou à l'inverse une naissance tardive dans la saison qui donne un poulain trop petit pour résister au froid et une jument fatiguée par l'allaitement, une saison sportive trop intense, ... Alors comment aider votre cheval à bien passer l'hiver durant cette période aux variations climatiques importantes ?

D'abord il faut veiller à fournir au cheval toutes les briques primordiales qui permettent au Triple réchauffeur et au métabolisme de fabriquer de la chaleur et de constituer des réserves surtout si l'été a été très chaud et sec, favorisant une perte des métabolites : une complémentation en oligo-éléments, vitamines et minéraux se fera grâce à nos compositions comme Phyto Algues, Synergie ReminéralisanteMinéraux & Vitamines ou Remise en état.

En cas d'insuffisance de chaleur corporelle, le premier réflexe de l'organisme du cheval pour lutter contre le froid est le tremblement. Des spasmes rapides secouent les muscles du cheval, activant la circulation sanguine cutanée. Il est possible d'employer les plantes selon le type d'énergie qu'elles apportent au corps. Certaines réchauffent l'organisme en apportant une sensation de chaleur, elles sont dites "réchauffantes" et aident le cheval à affronter les nuits glaciales et venteuses et chasser l'humidité interne. Les plantes réchauffantes agissent en stimulant l'énergie vitale du cheval, source énergétique de toutes les fonctions organiques, elles réchauffent l'organisme par l'intérieur et stimulent le système de protection interne du cheval contre les risques d'infection, ce qui est d'une grande utilité pour les yearlings, les chevaux très près du sang et les chevaux fragilisés par une pathologie ou âgés. Vous trouvez ces plantes réchauffantes dans notre synergie dédiée : le Composé Hivernal.

En vérité le cheval est naturellement équipé pour affronter le froid sec et l'eau. Le poil d'hiver se compose d'un poil long qui évacue l'eau vers l'extérieur ainsi que d'un sous-poil qui fabrique une bourre emprisonnant l'air contre la peau pour le réchauffer et créer un écran de chaleur au froid. Le mécanisme du poil est très élaboré avec un système contractile et érectile qui permet de relever le poil à des angles différents pour optimiser son action calorifuge et améliorer sa rapidité de séchage. Attention, la tonte du poil en hiver et l'utilisation constante d'une couverture empêchent ce mécanisme naturel de fonctionner.

Ainsi avec la pousse naturelle de son poil le cheval ne craint pas les grands froids secs ou la pluie. Par contre il est sensible à la combinaison vent/pluie et à l'humidité ambiante prolongée quand elle atteint le système énergétique de la Rate. Pour y échapper, quand il vit en troupeau, il se serre contre ses congénères pour former un groupe compact qui fait écran au vent et chasse l'humidité par le dégagement de chaleur des corps rassemblés. Si votre cheval vit seul au pré, il lui faut impérativement un abri l'hiver pour lui permettre d'échapper à l'action vent/pluie par temps froid et sécher son poil avant que le froid ne pénètre son organisme en profondeur. C'est quand le froid atteint les organes internes comme la rate ou le rein que l'énergie vitale chute et que l'immunité du cheval s'affaiblit. Après une séance de travail qui l'a mis en sueur, ne laissez pas votre cheval au vent ou sous la pluie mais bouchonnez-le énergiquement avec un tissu absorbant ou de la paille puis mettez-lui une séchante et gardez-le dans un endroit abrité des courants d'air jusqu'à ce qu'il soit sec.

Il y a d'autres astuces pour amener de la chaleur et de l'énergie dans le corps du cheval :
- Le mash tiède.
- L'eau chaude et du miel dans un seau.
- Frotter vigoureusement le cheval d'un mélange de baume du tigre rouge avec de l'alcool camphré et de l'huile camphrée puis le couvrir d'une couverture - imperméable en face externe s'il y a beaucoup d'humidité dehors.

L'astuce chez Énergétique & plantes durant les jours froids est de mouiller la ration du matin et du soir avec de l'eau très chaude avant de la donner à nos amis équins. Ce repas chaud dans l'estomac les revigore et évite à leur Triple Réchauffeur de consommer de l'énergie juste pour réchauffer le bol alimentaire.

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!
Laissez un commentaire
Captcha