Catalogue

Derniers avis

Derniers commentaires

Admin E&P

C'est la rentrée, notre blog reprend son activité après ce bel été avec cet article sur le stre... Lire +
Répondre

joëlle zinner

Chondro équi ! Remède miracle pour mon quarter horse de 19 ans atteint d'OCD. 15 jours par mois de... Lire +
Répondre

mac farren

Bonjour, je suis propriétaire de 4 chevaux/poneys et aussi agricultrice avec mon mari, nous avons u... Lire +
Répondre

Admin E&P

En effet les hormones comme le chlormequat utilisées pour réguler la croissance des tiges de blé ... Lire +
Répondre

Voir tous les commentaires

Articles récents

Le cheval d'âge
Le cheval d'âge
Le coefficient multiplicateur permettant d’obtenir l’équivalence de l’âge entre l’homme e...
 04/10/2021  (0)
LA CURE D’AUTOMNE
LA CURE D’AUTOMNE
Une reminéralisation et une réserve de vitalité Les chaleurs de l’été facilitent la fui...
 03/09/2021  (0)    (0)
Le granulé d’ortie : un bonbon plein de vertus
Le granulé...
L'ortie, une plante formidable Dans son environnement naturel, le cheval a rarement l’occasi...
 02/08/2021  (0)    (0)

Voir tous les messages

Recherche du blog

Toutes les nouvelles du blog < Retour

Le granulé d’ortie : un bonbon plein de vertus

Le granulé d’ortie : un bonbon plein de vertus

L'ortie, une plante formidable

Dans son environnement naturel, le cheval a rarement l’occasion de manger de l’ortie bien qu’il en raffole. Ceci est dû à la propriété urticante de cette plante qui lui permet d’éloigner les prédateurs, assurant ainsi sa prolifération. L’ortie est emplie de très nombreuses qualités et se révèle être une des plantes les plus utiles qui soit. Pour pouvoir se doter de toutes ses vertus, l’ortie choisit avec soin le sol dans lequel elle va pousser. Un sol très riche et fertile en minéraux et en oligo-éléments que la plante va accumuler dans son organisme durant toute sa croissance. Au final, cette plante contiendra tous les minéraux terrestres importants pour la construction organique du vivant. En résumé, l’ortie est l’un des plus formidable fortifiant reminéralisant naturel de l’organisme.

Pour les propriétaires de chevaux en pâture, il est idéal de laisser pousser les orties, puis de les faucher et de les étaler sur place au soleil. La propriété urticante de la plante disparaît en séchant et les chevaux n’en font qu’une bouchée.

En mangeant l’ortie, le cheval absorbe une concentration de nutriments aux propriétés inestimables : des vitamines (A, B, C, D, E, K), des flavonoïdes et des acides organiques luttant contre le stress oxydatif, des protéines et une kyrielle de minéraux et d’oligo-éléments dont : le sodium, le potassium, le magnésium, le calcium, le phosphore, le cuivre, le fer, le soufre, le zinc, le manganèse, le sélénium, le bore.

En résumé, l’ortie contient 18 des 20 acides aminés connus sur terre dont les 8 acides aminés essentiels nécessaires à l’organisme mais qu’il ne peut synthétiser lui-même. L’ortie fait partie de ces rares végétaux qui sont une source de protéines végétales complète. Elle est le légume vert le plus riche en vitamine C. Elle contient tous les minéraux dont le corps a besoin au quotidien. Elle est à elle seule un complexe extrêmement bien équilibré et assimilable en vitamines, minéraux et oligo-éléments.

La biochimie de l’ortie et sa valeur nutritive varie selon le sexe du pied : mâle ou femelle, en fonction des feuilles choisies (jeune pousse ou vieille feuille), de la nature du sol, de la durée d’ensoleillement journalier, de son alimentation en eau et de la saison. Sa teneur en vitamines et minéraux, dont le fer, est maximale aux mois de septembre et avril et minimale en été. Sa croissance à l’ombre la rend plus riche en chlorophylle qu’en exposition en plein soleil. Considérée comme le sang de la plante, la chlorophylle permet la purification, la détoxication et l'oxygénation de l’organisme, assainit le système digestif et facilite l’équilibre acido-basique. La chlorophylle aide aussi à la régénération des cellules et active la cicatrisation. L’ortie assainit la flore intestinale et favorise la bonne santé des bactéries probiotiques d’où son association idéale avec la levure de bière dans notre produit Ortielevure reminéralisant.

Les anciens connaissaient la richesse naturelle de l’ortie puisqu’ils choisissaient cette plante pour faire un purin nutritif afin de revigorer les plantations et renforcer leurs défenses. La décomposition naturelle par la fermentation libère les nutriments de l’ortie et ses principes actifs passent dans le jus. Ce jus appelé purin d’ortie se révèle un des meilleurs fertilisants naturels existant. Disposer simplement des orties arrachées au fond des trous de plantation donne de la force à une nouvelle plante pour démarrer. Gardez-vous d’éradiquer l’ortie de vos jardins en ne voyant en elle qu’une mauvaise herbe car l’ortie est fabuleuse. Elle stimule, soutient et protège la santé des autres. L'ortie est utilisable de la tête au pied en passant par ses fleurs et ses tiges dont on fait des vêtements.

Derrière son attitude piquante, l’ortie cache des bienfaits qui vont au-delà de la reminéralisation :

- L’ortie maintient la vitalité et redonne de l’éclat à la robe (poil, crins et sabots).

- Les oligo-éléments et les vitamines renforcent le système immunitaire et permettent à l’organisme de mieux résister aux infections bactériennes et virales.

- Sa richesse en silice, en fer et en acide folique lutte contre l’arthrose, l’usure des cartilages et les rhumatismes.

- Elle purifie le sang, stimule la production de globules rouges et favorise la circulation veineuse. Son action dépurative sur tout l’organisme limite les dermatoses.

- La fibre d’ortie est un excellent stimulant du transit et de l’absorption intestinale.

- Ses propriétés antihémorragiques, anti-inflammatoires, antiasthéniques (vertus contre la fatigue), diurétiques, toniques et astringentes, améliorent les tissus vivants de l’organisme.

- Elle favorise la croissance, la concentration et l’attention.

Pourquoi des granulés d’ortie ?

Cette forme est la plus pratique à donner au cheval. En fonction du poids, de l’activité et de la carence minérale de votre cheval, 150 à 300 grammes d’orties par jour (2 à 5 poignées de granulés) reminéralisent et répondent à ses besoins nutritionnels journaliers. Le granulé permet de compacter le volume de la plante et rend son administration au cheval plus pratique. Notre conditionnement en granulés peut être employé de diverses manières :

- en complément alimentaire dans la ration habituelle du cheval.

- pratique à mettre dans la poche, le granulé est idéal comme friandise pour éduquer et récompenser l’action du cheval tout en combinant plaisir et bien-être.

- pratique à emporter en concours pour donner avant et après l’épreuve sportive afin d’éviter une déminéralisation par l’effort.

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!
Laissez un commentaire
Captcha