Catalogue

Derniers avis

Derniers commentaires

Admin E&P

C'est la rentrée, notre blog reprend son activité après ce bel été avec cet article sur le stre... Lire +
Répondre

joëlle zinner

Chondro équi ! Remède miracle pour mon quarter horse de 19 ans atteint d'OCD. 15 jours par mois de... Lire +
Répondre

mac farren

Bonjour, je suis propriétaire de 4 chevaux/poneys et aussi agricultrice avec mon mari, nous avons u... Lire +
Répondre

Admin E&P

En effet les hormones comme le chlormequat utilisées pour réguler la croissance des tiges de blé ... Lire +
Répondre

Voir tous les commentaires

Articles récents

L'anémie chez le cheval
L'anémie chez le cheval
L'anémie est un nom générique qui regroupe de nombreuses maladies associées à un manque de glo...
 10/02/2020  (0)
Les douleurs d'estomac chez le cheval
Les douleurs...
Le système digestif du cheval fonctionne pratiquement en continu, de par un estomac de faible capa...
 01/02/2020  (0)    (0)
Saignement de nez chez le cheval de course
Saignement de nez chez le...
Un saignement nasal doit être considéré comme un symptôme. Nous ne tiendrons pas compte dans ce...
 29/01/2020  (0)    (0)

Voir tous les messages

Recherche du blog

Toutes les nouvelles du blog < Retour

L'anémie chez le cheval

L'anémie chez le cheval

L'anémie est un nom générique qui regroupe de nombreuses maladies associées à un manque de globules rouges ou d'hémoglobine, et donc à un transport inadéquat de l'oxygène par le sang.

Les globules rouges - qu'on appelle aussi hématies - sont des cellules sanguines qui apportent l'oxygène nécessaire à toutes les cellules du corps et assurent ainsi leur production d'énergie. Ils se forment dans la moelle osseuse en cinq jours environ. Quant à l'hémoglobine, grâce au fer qu'elle contient, elle fixe l'oxygène pour le transporter. Elle est ainsi le pigment respiratoire qui permet aux globules rouges de nourrir la cellule en énergie. Dans les muscles, c'est la myoglobine qui sert de réservoir à oxygène. Tous ces transporteurs et stockeur d'oxygène ont besoin de molécules de fer pour attraper l'oxygène et le fixer. L'organisme ne peut synthétiser lui-même le fer nécessaire à son bon fonctionnement aussi le puise-t-il dans les aliments. Ainsi la production, la vie et le maintien des globules rouges et la disponibilité en fer dépendent de l'alimentation et du bon état des organes, ainsi que de l’apport additionnel en vitamines (B12, B9, et C) contenu dans certains végétaux naturels. D'une part la rate, le foie et la moëlle osseuse servent de réserve en stockant le fer sous forme de ferritine ; d'autre part les reins sécrètent une hormone qui incite les cellules souches de la moelle osseuse à générer de nouveaux globules rouges : l'érythropoïétine. Une fois produites, les nouvelles hématies circulent dans le sang durant quatre mois. Au bout de cette période, elles sont détruites au sein de petits vaisseaux et dans la rate.

En Médecine Traditionnelle Chinoise, le sang est considéré comme de l'énergie devenue matière. Le sang donc l'énergie se concentre dans les muscles au travail et dans les organes digestifs au repos. Symboliquement le fer représente ce qui est dur, ce qui permet de se défendre ou d'attaquer. Il est l'élément symbolique de la combativité et de l'agressivité. Sang - Energie - Volonté - Agressivité sont quatre qualitatifs qui témoignent du potentiel d'un organisme à la survie. Il en va de même pour celui du cheval qui, en équilibre en oligoélément Fer, est actif, dynamique et combatif. Quand un état d'anémie en fer s'installe, le cheval témoigne d'un état psychologique et physique à l'opposé de cette symbolique.

Voici une liste non exhaustive de quelques signes pouvant laisser penser à une anémie :

- baisse de tonicité générale, fatigue inexpliquée ou inhabituelle lors de l'entraînement ou en compétition,

- faiblesse, perte d'énergie, somnolence, le cheval perd de l'appétit, il trébuche plus souvent, il reste tête basse anormalement, l'œil est moins vif, le muscle mou,

- le cheval reste plus souvent couché, accélération inhabituelle du rythme cardiaque et respiration courte au cours d'exercices, même de faible intensité. Le cheval termine mal ses fins de course, le sauteur commence à toucher et tomber les barres, le trot est plus rasant etc...

Hormis un incident hémorragique, ce changement peut passer inaperçu au départ. Si le cheval a peu de défense lors d'une séance de travail difficile, semble perdre son caractère et devenir passif, il convient de se poser la question d'une potentielle baisse de fer dans le sang. D'autres facteurs comme la gestation, les médicaments de type antiacides et les antihistaminiques ou l’effort sportif peuvent provoquer une carence en fer.

Le fœtus, durant les derniers mois de gestation, puise dans les réserves de fer de la poulinière, ce qui peut occasionner une carence. Nous conseillons donc de faire un apport de la synergie Anti anémie à partir du 8ème mois.

Les efforts importants demandés aux chevaux de courses et de sports génèrent une carence par déséquilibre entre les pertes de globules et leur production. S’il n’est pas possible de baisser l'intensité du travail, il faut alors faire un apport de préférence lorsque le cheval donne des signes de fatigue. Se prémunir du risque d'anémie chez le cheval de sport passe obligatoirement par une complémentation alimentaire étudiée et des temps de récupération suffisamment longs.

L'anémie est une pathologie de vide énergétique. Pour augmenter à nouveau le nombre de globules rouges dans le sang, nous recommandons :

- d'améliorer l'état psychique du cheval en canalisant ses peurs,

- de renforcer le foie,

- de stimuler le système respiratoire et d'améliorer les apports d'oxygène,

- de stimuler le système circulatoire pour accélérer les échanges cellulaires.

Le vide énergétique causé par l'anémie est un creux de vague dont le cheval doit sortir vite par une complémentation alimentaire, le repos, une période de relâchement (massages, shiatsu), des balades sans histoires et le jeu pour remonter le physique et le psychisme. Il faut laisser l'organisme se fortifier c'est à dire accumuler le fer dans le système organique pour se re-durcir.

La réponse en phytothérapie est des plantes riches en fer, dynamisantes, sélectionnées pour combler cette carence et offrir un apport naturel à la fabrication du sang, combinées avec des minéraux, des oligoéléments et des vitamines pertinents dont l'organisme du cheval va pouvoir tirer le meilleur parti. La synergie Spéciale Anti-anémie est une source de la Nature à employer soit en entretien à titre préventif, soit en curatif.