Catalogue

Derniers avis

Derniers commentaires

joëlle zinner

Chondro équi ! Remède miracle pour mon quarter horse de 19 ans atteint d'OCD. 15 jours par mois de... Lire +
Répondre

mac farren

Bonjour, je suis propriétaire de 4 chevaux/poneys et aussi agricultrice avec mon mari, nous avons u... Lire +
Répondre

Admin E&P

En effet les hormones comme le chlormequat utilisées pour réguler la croissance des tiges de blé ... Lire +
Répondre

Valérie Banche...

Ma jument de 22 ans souffrait d'emphysème très prononcé depuis un an. Aucun traitement ne parvena... Lire +
Répondre

Voir tous les commentaires

Articles récents

Les chaleurs des juments et les douleurs ovariennes
Les chaleurs des juments...
Les changements cycliques et hormonaux s'opérant au sein de l'organe génital de la jument peuvent...
 29/04/2019  (0)    (0)
La fourbure chez le cheval et son traitement
La fourbure chez le...
Les chevaux mis directement au pâturage après avoir été nourris au foin tout l'hiver peuvent so...
 02/01/2019  (0)    (0)
Vermifuger son cheval
Vermifuger son cheval
Dans le registre des parasites du cheval, il y a les puissants virus, microbes, ou bactéries, les ...
 11/12/2018  (0)    (1)

Voir tous les messages

Recherche du blog

Toutes les nouvelles du blog < Retour

La toux chronique du cheval

La toux chronique du cheval

La toux chez le cheval est une réaction naturelle permettant d'évacuer ce qui obstrue ou gène les voies respiratoires. Lorsqu'elle devient gênante voir ankylosante, provoquant des quintes de toux récurrentes, les muscles intercostaux sont sollicités outre mesure. Cette hyper contraction musculaire bloque l’élasticité de la cage thoracique, et limite l'aisance naturelle du thorax à l'inspiration comme à l'expiration. Cette contrainte fatigue l'organisme, et le met en vide énergétique.
La toux est aussi un signe, une alerte d’éventuelles affections des voies respiratoires. Si le cheval tousse deux ou trois fois en une heure ou s'il tousse systématiquement en début de travail, ce n'est pas normal. Il se passe quelque chose, on doit comprendre et agir. Si le cheval est pris de quintes de toux ou s'il tousse toutes les minutes, il va fatiguer et s’épuiser sans même bouger du box. Les muscles intercostaux, thoraciques et les abdominaux peuvent devenir douloureux.

On peut distinguer deux types de toux : sèche ou grasse. Elles ont des origines différentes et donc les traitements seront adaptés à chacune. La phytothérapie offre des plantes béchiques et balsamiques dont la substance odorante chargée de baume et de résines qui adoucissent les voies respiratoires va s’opposer aux quintes de toux.

La toux sèche
Petite toux discrète qui tente d’expulser les particules qui irritent ou chatouillent la gorge et les bronches supérieures. Sa répétition entraîne un état inflammatoire et une irritation des muqueuses. Elle peut se transformer en quinte de toux épuisantes et invalidantes qui entraînent un vide énergétique du poumon et de l’organisme.
Cette petite toux indique une gêne qui peut-être une réaction allergique à des particules en suspension dans l’air ou bien le signe d’une faiblesse / fragilité des voies respiratoires ou encore l’indication d’une attaque parasitaire. Faire taire le symptôme n’est pas suffisant, il faut rechercher pourquoi ce dernier s’est installé. Cette toux va redoubler lorsque le cheval travaille, il faut le remettre au pas. La sécheresse de l’air ambiant favorise la toux sèche, aussi un taux d’humidité de l’air élevé permet aux gouttelettes d’eau en suspension de piéger les particules aériennes irritantes et allergisantes : arroser le manège, le foin, la dalle d’écurie, mettre un humidificateur dans le box permettent d’aider à la disparition de la toux sèche.

Pour calmer la toux sèche chronique et récurrente du cheval d’origine allergique ou celle due à une fragilité pulmonaire, nous avons élaboré des composés de plantes antitussives avec des plantes émollientes, hydratantes qui préviennent, diminuent ou éliminent les inflammations des muqueuses : la synergie anti-toux et notre synergie Hypersensibilité des voies respiratoires.

La toux grasse
La toux grasse provient de l’accumulation de mucosités dans les alvéoles pulmonaires. Cette toux est une réaction positive de l’organisme pour évacuer l’excès de mucus et de glaires provenant d’une réaction infectieuse et inflammatoire du poumon. Elle dénote une affection de type plénitude énergétique.
Le cheval tousse longuement en étirant la tête vers le bas pour faciliter l’expulsion des mucosités plus ou moins épaisses. Les rejets peuvent être blanchâtres et indiquent un état inflammatoire plutôt qu’infectieux. Les glaires grasses et jaune vert indiquent une infection des voies respiratoires par des germes pathogènes. Prendre la température du cheval permet de confirmer la présence de fièvre consécutive à un état infectieux.

Dans le cas de toux grasse, nous avons élaboré un composé de plantes médicinales pour lutter contre l’infection qui traite le vide énergétique lié à la défaillance du système immunitaire avec des plantes qui assainissent aussi les bronches et facilitent l’évacuation des mucosités : la synergie Poumon & Immunitaire.

En cas d’infection, l’utilisation d’huiles essentielles en diffusion dans les locaux comme le pin sylvestre, l’eucalyptus, le thym, le ravensare, la cannelle, la myrte, le sapin, le cajeput aident à assainir et soulager la respiration du cheval. En application locale sur la gorge et le thorax du cheval la pommade Vicks à base d'eucalyptus, de térébenthine et de camphre est un grand classique. Vous pouvez donner le complément oligo-éléments Cuivre Or Argent contre l’infection et compléter avec un apport plus large en oligo-éléments et vitamines pour booster l’organisme du cheval avec une cure de la synergie Phyto Algues.

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!
Laissez un commentaire
Captcha