Catalogue

Derniers avis

Derniers commentaires

Kribaa

BonjourJ'ai un cheval de course qui signe de nez avec un sang de couleur rouge revif lorsque fait... Lire +
Répondre

LOUIT

Bonjour, J'ai un cheval qui vit dehors. Dès qu'il est immobilisé au boxe une demi journée il fai... Lire +
Répondre

Barbara Legrand

Tout à fait d'accord avec l'article d'Isabelle qui vise d'abord et avant tout les humains. En tant ... Lire +
Répondre

Sabine

Pour lutter contre le stress de mon cheval et l'apaiser au maximum je passe par l' immunité phytoth... Lire +
Répondre

Voir tous les commentaires

Articles récents

Réflexions éthiques sur la dignité et le bien-être des chevaux et autres équidés
Réflexions...
Dans son rapport de synthèse, le Conseil et observatoire suisse de la filière du cheval COFICHEV ...
 23/05/2022  (0)    (0)
Petite Histoire de la Phytothérapie et enjeux modernes
Petite Histoire de la...
Petite Histoire de la Phytothérapie 50 000 ans avant notre ère, les premiers hommes néand...
 23/02/2022  (1)    (1)
Les sols retournés gelés
Les sols retournés gelés
Qui n’a pas connu la désagréable expérience d’arriver au pré des chevaux et de voir son com...
 17/01/2022  (0)    (0)

Voir tous les messages

Recherche du blog

Toutes les nouvelles du blog < Retour

Les sols retournés gelés

Les sols retournés gelés

Qui n’a pas connu la désagréable expérience d’arriver au pré des chevaux et de voir son compagnon équin sur trois jambes et la quatrième en l’air ?

C’est là un grand classique hivernal des sols retournés gelés. La météo noie les terrains sous la pluie durant plusieurs jours, détrempant les pâtures. Les sabots des chevaux labourent cette terre devenue molle. Puis arrive un grand coup de gel qui saisit tout le sol retourné et le transforme en pierre. La surface porteuse étroite et compacte du sabot perd sa base de sustentation devenue trous et bosses. Le sabot ripe, se coince, et là, c’est l’entorse !

La vie en troupeau avec ses contraintes hiérarchiques et le rappel à l’ordre des dominants amplifie les risques de torsion des membres sur ce genre de sol. Un sol retourné gelé sollicite à l’extrême les ligaments et les tendons des membres du cheval. Le changement de mobilité du cheval et la démarche lente et précautionneuse, le nez au sol, qu’il adopte pour se déplacer raconte tout de sa difficulté à gérer ce type de sol.

Les signes indiquant une atteinte ligamentaire ou tendineuse sont : douleur, chaleur et déformation du membre (enflure). En cas de grave entorse, le cheval ne pose plus le pied par terre.

La première des choses à faire est d’isoler le cheval blessé de ses compagnons afin que rien ne vienne perturber sa propre gestion de ses mouvements.

Pour soigner l’entorse en externe

Si le sol est enneigé, frottez l’enflure avec de la neige pendant 10 minutes. Adaptez la pression de vos mains à la réaction de votre cheval. Si vous n’avez pas de neige à portée de main, utilisez de la glace ou des glaçons pour masser l’enflure.

Puis massez le membre blessé avec un mélange d’huile d’arnica et d’huile camphrée contenant les huiles essentielles d’hélichryse, de gaulthérie, d’eucalyptus citronné, de menthe poivrée, de romarin à camphre, de gingembre, de muscade. (Ne pas appliquer s’il y a coupure ou écorchure de la peau – dans ce cas masser uniquement avec de l’huile d’arnica).

Enfin mettez une bande de maintien sur le membre et laisser le cheval libre dans un petit enclos. Contrairement à l’idée reçue qu’il faut immobiliser le cheval, il faut au contraire qu’il bouge mais seulement à son rythme. La bande de maintien servira de contention tout en laissant la possibilité au cheval de se déplacer.

Répétez le frottement de l’enflure avec neige ou le massage avec glace, puis le massage avec un mélange à action réchauffante et anesthésiante (chaud/froid) d’huiles et d’huiles essentielles toute les 3 heures et remettez la bande de maintien à chaque fois.

L’idée ici est d’alterner le chaud et le froid sur les tissus pour drainer l’afflux de sang et de lymphe qui provoquent l’enflure et réduire l’inflammation. De plus l’alternance chaud/froid dynamise la circulation sanguine et la réparation cellulaire. Donc tremper le membre en alternance dans un seau d’eau froide et un seau d’eau chaude ou utiliser l’hydrothérapie avec un jet alternant eau froide et chaude sont appropriés jusqu’à disparition de l’enflure et de la boiterie.

Pour soigner l’entorse en interne

Indispensable pour gérer la douleur, l’état inflammatoire des tissus, leur engorgement et la réparation tissulaire des fibres musculaires, ligamentaires, voire tendineuses, la synergie de plantes médicinales et aromatiques Tendons et entorse est à administrer à votre cheval dans sa ration une fois ou deux fois par jour. Elle complète totalement les soins pratiqués en externe et accélère grandement le retour à la normale.

Conçue pour soigner les atteintes tendineuses (de la tendinite du cheval jusqu'au claquage) et les élongations, cette synergie active la cicatrisation des fibres déchirées ou lésées d'un tendon ou d'un ligament. Très utile lors d'entorse du boulet, du jarret ou d'une hanche, sa richesse en silice la rend aussi efficace dans le cas de fracture osseuse.

L’autre astuce qui permet d’éviter tout cela, mais il faut être équipé pour le faire ou bien le faire réaliser par un agriculteur équipé, est de passer le rouleau compacteur au tracteur pour niveler et aplanir le sol dans les zones de stabulation du pré comme l’abri, le point d’eau et de distribution de nourriture. Il faut le faire quand le sol commence à geler et que la boue se compacte avant de durcir complètement et devenir pierre.

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!
Laissez un commentaire
Captcha