Saignements de nez chez le cheval de course < Retour

Saignements de nez chez le cheval


Un saignement nasal doit être considéré comme un symptôme. Nous ne tiendrons pas compte dans cette étude des saignements causés par des fortes chaleurs et insolation. La nature de l’écoulement est un élément pour en déterminer l’origine.
Certaines pathologies sont associées à un écoulement de sang artériel de couleur rouge vif (mycoses des poches gutturales). Un écoulement de sang veineux foncé et associées à du jetage purulent signe une infection (sinusite ou abcès pulmonaire).

Le sang qui s’écoule par les naseaux peut provenir des différents étages de l’appareil respiratoire : les cavités nasales, les sinus, le pharynx, le larynx, les poches gutturales ou encore la trachée, les bronches et les alvéoles pulmonaires.
Les saignements d'un seul naseau signent fréquemment une pathologie des sinus et des cavités nasales (conséquence d’un traumatisme).
Les saignements des deux naseaux asymétrique (un naseau puis l’autre), correspondent plus
souvent à des pathologies des poches gutturales
Les saignements des deux naseaux indiquent que les structures atteintes sont plus profondes (bronchioles et alvéoles pulmonaires). C'est ce cas que nous allons voir car c'est le plus fréquent chez les chevaux
La pathologie la plus fréquemment rencontrée est l’hémorragie pulmonaire induite par l’exercice ou HPIE.
Il est important de savoir que l’épistaxis ne s’observe que dans 10 % des cas, mais l’endoscopie a permis de constater que le nombre de sujets souffrant d’HPIE était plus important. Le sang qui s’écoule par les naseaux ne représente que la partie émergée de l’iceberg, on ne sait pas voir ce qui se passe plus profondément.
C'est pour cela qu'un traitement phyto non dopant en préventif et entretien permet aux chevaux une meilleure santé et offre des performances accrues.
Son incidence est importante chez les chevaux réalisant un effort de forte intensité (vitesse supérieure à 240 m/min) ; 30 % chez les trotteurs et supérieure à 75 % chez les galopeurs
Les contraintes d’origines diverses appliquées sur le tissu et les vaisseaux pulmonaires pendant des exercices de forte intensité fragilisent la membrane alvéolo-capillaire et provoquent des hémorragies.
Les saignements sont aussi liés à l’hypertension qui règne au niveau des vaisseaux pulmonaires.
Notre synergie de plantes vise 3 objectifs. Augmenter la diurèse, abaisser l'hypertension artérielle et augmenter la résistance des parois des capillaires.

Voir la synergie phyto course 

Vous souhaitez un conseil personnalisé concernant cette synergie spéciale hémorragie pulmonaire, n'hésitez pas à me joindre :

par mail  energeplant@wanadoo.fr,
par tel. (ligne directe) Bernard Michon au 06 14 99 86 35.