LE SYSTEME IMMUNITAIRE DU CHEVAL
L'infection résulte d'une défaillance des défenses du cheval, la violence de l'attaque du germe surprend l'organisme. Ces défenses sont regroupées sous l'appellation système immunitaire. Sans lui une simple éraflure deviendrait fatale. Les virus et les microbes sont extrêmement vivaces et résistants. Lorsqu'ils pénètrent l'organisme, trois situations peuvent survenir. Dans la première : le système de défense réagit immédiatement et détruit les germes ; dans la seconde : il les jugule dans une zone du corps sans parvenir à les éradique ; enfin dans la troisième : il n'intervient pas ou peu et ces germes peuvent se reproduire à une vitesse inouïe. Dans la seconde version, les intrus attendent que la vigilance de ses gardiens soit suffisamment basse pour lancer leur processus de multiplication et envahir l'organisme. Cette baisse sera dépendante des hauts et bas de l'énergie vitale du cheval. Certains germes sont tellement puissants que le système de défense ne peut pas les stopper.

Le potentiel des défenses immunitaires est alimenté par l'énergie vitale, un capital fluctuant en fonction de la saison, du travail, de l'alimentation, de l'âge et de l'état de l'organisme.
En hiver les virus et bactéries envahissent plus facilement les voies respiratoires, il est donc préférable d'éviter les séances de travail éprouvantes, celles-ci vident le cheval et laisse champ libre aux germes. De même éviter de se battre avec le cheval car cette lutte psychologique le rend vulnérable et lui fait perdre une grande partie de son énergie.
Le système immunitaire s'affaiblit donc avec le surentraînement mais aussi avec l'âge et la sédentarité. Si le cheval en box sort une heure par jour, il ne dispose de 4% de son temps de vie pour s'activer, laissant les grandes fonctions vitales tournent au ralenti.

La phytothérapie permet d'accroître durant une cure le potentiel du système immunitaire, augmenter l'énergie, lutter contre les conséquences de l'infection, les mucosités, la toux, la fièvre. L'aromathérapie s'attaque aux germes dans l'organisme, mais s'utilise aussi pour assainir l'air ambiant des écuries. La diffusion des virus de la grippe et de la rhyno pneumonie s'effectue par des particules aériennes. Les box mitoyens, les bouts du nez qui peuvent se toucher, les abreuvoirs, tout contact le contact vestimentaire avec un cheval ou avec des objets contaminés, comme les mors sont des facteurs de transmission possible.
Des conditions climatiques difficiles associées à une baisse de forme du cheval peuvent ouvrir une brèche dans le système de défense, et laisser s'installer virus et microbes. L'accompagnement avec les plantes sur ces périodes est une prévention non négligeable. Mieux vaut prévenir que guérir. La prévention et le traitement par les plantes vont stimuler le système de défense de l'organisme, et assainir les bronches.
La faiblesse immunitaire peut se détecter par :
- Une fatigue non justifiée.
- Une sensibilité accrue des voies respiratoires, qui s'observe par des rechutes fréquentes d'infections.
- Lorsque les blessures prennent du temps à guérir ou à cicatriser.
- Les signes et symptômes des états grippaux sont bien connus, toux, fièvre, fatigue, courbatures, inflammation des muqueuses respiratoires.

Notre synergie "système immunitaire" est à utiliser lorsque le cheval est atteint d'une infection tenace, récidivante, ou s'il est sujet à des infections ou un parasitage interne récurrents. Cette synergie a une action immunostimulante par augmentation des lymphocytes, globules blancs intervenant dans la réponse immunitaire.
Le thym assainit, désinfecte, stimule et protège la fibre bronchique. Assèche et facilite l'expulsion des productions excessives de mucosités et glaires obstruant bronchioles et alvéoles pulmonaires.
L'échinacée, la plante par excellence du système immunitaire renforce le système immunitaire, pour une auto défense aux attaques de germes, en stimulant la production de globules blancs et favorisant la synthèse d'une substance essentielle à l'immunité : l'interféron.
Le romarin draine et tonifie la sphère pulmonaire, atténue le processus inflammatoire des voies respiratoires.
Le pin antibactérien, antiseptique, expectorant et balsamique est stimulant des voies respiratoires. Vasodilatateur bronchique, il favorise une meilleure ventilation et apaise la toux.
L'eucalyptus antiseptique, expectorant, décongestionnant, fluidifiant des sécrétions et un stimulant broncho-pulmonaire.
Le ginseng tonifiant exceptionnel, accroît la capacité d'absorption de l'oxygène dans l'organisme. Cette propriété contribue à assurer un bon rythme respiratoire au repos comme au travail. Il renforce le système immunitaire, prévient des maladies infectieuses.
L'éleuthérocoque, stimulant énergétique du cheval, améliore ses capacités de récupération, tonifie le système immunitaire lors d'états infectieux.
Les pépins de pamplemousse contiennent une substance qui parait efficace contre les virus, les bactéries et les champignons. Bactéricide et désinfectants, ils stimulent le système immunitaire
Le cynorrhodon riche en vitamine C, il active la synthèse des interférons : protéines sécrétées par l’organisme pour lutter contre les virus et stimuler les défenses immunitaires. 

Retrouvez dans notre gamme la synergie spéciale immunitaire et la synergie immunitaire et poumon dans laquelle sont rajoutées les plantes de la synergie poumon.


Panier  

Aucun produit

Expédition 0.00EUR
Total 0.00EUR

Panier Commander

Derniers avis

paiement

PayPal

Rechercher