LEPTOSPIROSE ET PIROPLASMOSE CHEZ LE CHEVAL

La leptospirose chez le cheval
Elle est causée par une bactérie leptospire, vivant dans la terre humide, les eaux stagnantes et l’inondation des pâturages. La contamination est extrêmement facile, ce qui implique une fréquence accrue de cette maladie quand nos hivers sont trop doux. Ce parasite peut se transmettre au cheval par l'intermédiaire de l'urine de rongeurs affectés et souillant le terrain. Le cheval peut être infecté par le seul contact cutané lorsqu'il marche, dans une mare ou s'il s'abreuve avec de l'eau contaminée. Il peut être aussi contaminé si une personne (exemple chasseur ou agriculteur) a marché dans une flaque ou une terre humide contaminée, et qu’ensuite il rentre dans un boxe avec ses chaussures ou bottes terreuses. Le système immunitaire lutte bien difficilement contre cette bactérie.
La leptospirose est assez sournoise, puisque elle peut-être inapparente et d'intensité modérée chez le cheval. Cette bactérie peut aussi s'attaquer à l'œil, pouvant aller jusqu'à la fluxion périodique. Contre cette affection les plantes seront utiles pour renforcer les défenses immunitaires et l'énergie générale. Comme pour la piroplasmose, les plantes vont être utilisées après contamination du cheval, pour restaurer le bon état des organes malmenés, dont le foie et les reins.

La piroplasmose chez le cheval
La piroplasmose, maladie fréquente dans le centre et l'Ouest de la France, est transmise par les tiques femelles, hôtes infectés par le parasite. La tique femelle lorsqu’elle suce le sang du cheval, peut injecter la forme infectieuse du parasite dans le sang par sa salive si elle a été contaminée. Ce protozoaire, parasite unicellulaire appelé babesia, petit est extrêmement vivace et résistant.
Les parasites babesia s'installent dans les globules rouges qu'ils détruisent pour se nourrir et se développer. Cette destruction massive des globules rouges, empêche une oxygénation correcte des tissus, en créant des perturbations du système immunitaire qui continue à détruire les globules rouges puis les plaquettes. Le foie et les reins sont aussi attaqués et malmenés.
Préventions. Les tiques se trouvent en règle générale dans les buissons, les haies et les hautes herbes. Elles ont besoin d'une chaleur - humidité importante pour survivre, faisant du printemps et de l'automne des périodes à haut risque.

Nous avons une synergie de plantes "post piro" très pointue pour aider l'organisme du cheval à retrouver rapidement un état de santé après une piroplasmose ou une leptospirose.


Panier  

Aucun produit

Expédition 0.00EUR
Total 0.00EUR

Panier Commander

Derniers avis

paiement

PayPal

Rechercher